plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter user vimeo rss visa youtube lock video-play

Votre panier est vide

Commencer mes achats
La vigne dans tous ses états

La vigne dans tous ses états

Quand on sait quelques minutes de grêle suffisent à décimer une parcelle de vigne, on comprend l’importance que le vigneron attache à cette période toute particulière de l’année.

Gel ou grêle ? on ne choisit pas forcément.

C’est en début juin que la vigne fleurit. La floraison est favorisée par un temps ensoleillé, chaud et sec. C’est donc une période capitale dans la vie de la vigne. Le vigneron doit veiller non seulement à la bonne répartition de ses vignes mâles et femelles, mais aussi à la bonne conduite de la pollinisation. Dans le cas où la croissance est trop rapide ou lors de mauvais temps, le plant de vigne ne fleurit pas correctement ni complètement et l’on assiste à la coulure de la fleur. La fleur coule quand elle s’est desséchée sans être fécondée. On comprend alors pourquoi la qualité de la floraison renseigne le viticulteur sur le volume de la récolte à venir. Il existe d’ailleurs une règle empirique pour déterminer la date de la vendange à partir de celle de la floraison : la règle des 100 jours ! Elle correspond, à dix jours près, au nombre de jours passés entre la date de la demi-floraison et celle de la récolte des raisins. Même si les phénomènes météorologiques peuvent affecter la vigne tout au long de son cycle végétatif, on comprend aisément que le mois de juin est un moment fort. Pour l’instant la première calamité qu’est le gel n’a pas affecté trop de régions. Les Côtes de Bourg et Blaye ainsi que la Grande Champagne en Cognac semblent avoir subit des dégâts. Mais le millésime 2018 sera compliqué, car on s’attend à de nombreux passages de grêle. Nous souhaitons déjà à tous nos amis vignerons de surmonter ces éventuels caprices météo.

    L’histoire de Château Ricardelle.

    Elle est définitivement marquée au fer par la date du Vendredi 13 Juin 2014. Quarante cinq minutes de grêle pour une année catastrophique, 40 hectares sans raisins, sans récolte, mais une année néanmoins riche en émotions et solidarités. La solidarité vigneronne aura permis de produire une cuvée unique de grande qualité. Pour conjurer le sort et relever l’immense challenge, la cuvée "Vendredi XIII" est né, superbe bombe visuelle et aromatique.

      AOP La Clape – Vendredi XIII - 2016

      Vin à la robe de velours grenat, aux senteurs à la fois puissantes et délicates de fruits compotés, de cuir de muscat et de menthol. La chair concentrée et tannique s’épanouit et se prolonge dans une finale épicée et vanillée. Un vin superbe à attendre deux ou trois ans puis à servir sur un plat relevé. Vendredi XIII ne sera produit que les grandes années.

      • Cépage(s) : 55% Syrah, 20% grenache, 15% Carignan, 10% Mourvèdre.
      • Accords mets & vins : volailles, canette aux olives, magrets, confit de canard, civet de lièvre, gigot d’agneau.
      • Température de service : 16 et 18°
      • Prix l’unité : 28,50€ / Carton : 27€