plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter user vimeo rss visa youtube lock video-play

Votre panier est vide

Commencer mes achats
50 nuances de rose

50 nuances de rose

Les couleurs de rosés : effet de mode ou question de goût ?

Des cépages spécifiques aux régions et des techniques de vinification différentes. Cela suffit à enrichir une palette infinie de nuances de rose. Suivez le guide.
Et faites votre sélection (ci-dessous après les explications de votre caviste).

Rosé clair ou foncé, une vinification différente

Contrairement aux idées reçues, le rosé n’est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc (sauf pour le Champagne rosé) mais il est produit à partir de raisins noirs à la pulpe blanche et à la peau rouge/violacée. Ce sont les pigments contenus dans la peau du raisin qui donnent sa couleur au vin. On va la laisser macérer plus ou moins longtemps pour obtenir une couleur plus ou moins soutenue. Il existe essentiellement deux types de vinification : le rosé de saignée et le rosé de pressurage.
Pour le rosé de saignée, on fait macérer les peaux de raisin avec les jus pendant 24h environ. On libère ensuite une partie du jus teinté contenu dans la cuve, autrement dit "on saigne la cuve", pour le vinifier. Dans ce cas, le rosé produit est relativement foncé, assez vineux avec un potentiel de garde.
Pour le rosé de pressurage, il suffit de presser les grappes entières immédiatement après la vendange, sans les laisser macérer. Dans ce cas, la couleur du vin sera beaucoup plus claire et le vin rosé prêt à boire plus rapidement.

On peut distinguer une troisième catégorie : le jus reste en contact des peaux quelques heures , parfois une nuit,  avant le pressurage : ce sont les rosés de macération. La coloration se situera entre les deux premiers styles de rosés.
Autre facteur, l’utilisation du froid dans les caves a un rôle à jouer. Si les baies et les jus sont réfrigérés, la diffusion de la couleur peut être plus lente et moins intense. 

Différences d’origines et de cépages

Au delà de la vinification, les rosés diffèrent d’une région à l’autre, par les cépages utilisés et leur degré de maturité. C’est la raison pour laquelle un rosé du Sud-Ouest présentera une robe plutôt soutenue avec une belle structure et des notes prononcées de fruits rouges, là où un rosé de Provence sera plus pâle, avec des arômes de fleurs et de fruits plus discrets avec une belle fraîcheur.

 

La tendance est au nacré

Depuis une dizaine d’années, les rosés se font de plus en plus clairs et essaient de s’imposer - à tort - comme un gage de qualité. Sous la pression des distributeurs et des consommateurs, de nombreux producteurs ont ajusté la couleur de leurs vins rosés pour se rapprocher d’une version claire. C’est un réel risque pour les diversités régionales et le challenge de ces prochaines années pour la filière sera de redonner son identité à chaque rosé, selon sa région.

Vous avez dit 50 nuances ? Détrompez-vous, il y en a plus de 140 répertoriées !

Faites votre sélection et comparez :

 Rosés de PRESSE… les plus clairs 

AOP Beaujolais Villages - Château du Carra - Rosé 2018

Le Gamay nous propose ici une symphonie de fruits rouges, tout en élégance et en fraicheur.

  • Prix l’unité : 12,50€ / Carton : 11€

AOP Côtes de Provence - Château Minuty - Cuvée Prestige 2018

Cet assemblage de Grenache, Tibouren, Cinsaut et Syrah nous offre un nez de fleurs et de melon, précis et délicat. La bouche puissante et équilibrée révèle des notes d’agrumes et de fruits rouges. Le tout souligné par une agréable minéralité.

  • Prix l’unité : 21€ / Carton : 19,50€

 Rosés de MACERATION… ça fonce 

Lubéron - Château Val Joanis - Cuvée Joséphine 2018

Un rosé élégant et gourmand élaboré à partir de Syrah et Grenache qui explose sur des arômes de framboise et groseille, mêlés à de la mûre sauvage. Sa finale est fraiche et légèrement minérale.

  • Prix l’unité : 13€ / Carton : 11,50€

AOP Collioure - Domaine de la Rectorie - La Goudie 2018

100% Grenache noir, ce rosé nous impose une belle complexité qui lui confère une véritable dimension gastronomique. Les fruits mûrs (fraises, cerises, prunes) cèdent la place aux notes épicées. La bouche est riche, longue et fruitée.

  • Prix l’unité : 28,90€ / Carton : 27,40€

 Rosé de SAIGNEE… rose intense 

AOP Patrimonio - Domaine Gentile 2017

Obtenu à base de Nieluccio ce rosé s’ouvre sur un bouquet léger et discret mais si élégant, centré sur les fruits frais relevés d'un brin d'épices. En bouche, on aime son volume, son dynamisme, sa longueur, son équilibre.

  • Prix l’unité : 21€ / Carton : 19,50€  AB 

 LE MIX DES TECHNIQUES - Saignée pour la couleur, presse pour la fraîcheur 

IGP Hérault - Domaine Valjulius - Initial 2017

Le Mourvèdre préside ce rosé. Rapidement, les arômes de fruits rouges s’installent. Des notes épicées et légèrement poivrées développent la palette. La richesse est équilibrée par la fraicheur dans un équilibre parfait.

  • Prix l’unité : 9€ / Carton : 7,50€  AB